1/9

       Ce dernier jour de classe avant les vacances de Toussaint, nos élèves de 3e, soit 82 présents ce vendredi, ont pu assister, au cinéma Rex de Tonneins, à la projection du film d’animation Josep. Ils s’y sont rendus en bus, accompagnés de leurs professeurs d’espagnol, Mme Luby, de français, Mmes Miard et Poline, de physique-chimie, Mme Py, d’histoire-géographie, MM Balsac et Flores, ainsi que de la Principale, Mme Drapé .

 

       Ce film avait pour thème la Retirada, à savoir l’exode de 500 000 Républicains espagnols fuyant en février 1936 la dictature franquiste, l’ayant combattue même pour bon nombre d’entre eux. Etant parvenus à passer la frontière française, ils se sont retrouvés parqués dans des camps au sud de la France, tels Argelès, Rivesaltes ou Collioure, dans des conditions inhumaines. Josep Bartoli était l’un d’entre eux. A l’origine dessinateur de presse en Espagne, artiste engagé, anti-franquiste, il a dessiné et caricaturé d’une manière réaliste et poignante le quotidien de ces camps dont il a réussi à s’échapper plusieurs fois. « Son crayon était, d’une certaine façon, le fusil qu’on lui avait confisqué », dira son neveu, Georges Bartoli, auteur de la Retirada, livre qui raconte l’exode républicain, illustré par les dessins de Josep.

 

       Ayant en amont préparé cette sortie pédagogique par des recherches sur Bartoli, la Retirada et la guerre d’Espagne, travaillé en interdisciplinarité sur des textes et documents traitant des camps de concentration nazis, nos élèves se sont montrés particulièrement intéressés par le film et n’ont pas hésité à poser de nombreuses questions à Jean-Louis Milesi, le scénariste, qui avait eu la gentillesse de faire le déplacement pour animer la discussion qui s’est ensuivie.

 

     Nul doute que ce film aura su sensibiliser nos collégiens, qui en poursuivront à la rentrée son exploitation, en arts plastiques notamment, à un épisode historique occulté et peu glorieux certes pour notre pays, mais dont le sujet reste hélas plus actuel que jamais.